www.patrimoines-lourdes-gavarnie.fr

12-Colonnes et plaques commémoratives - calades

Imprimer

André Pineau  colonne 1   colonne 3 001  Cyprien  Solferino 5  Colonne20pont20Napoléon
La Haute-Bigorre est une terre d'élection des colonnes et monuments commémoratifs. Nous avons ainsi : 

                                                             Les colonnes commémoratives

1) Obélisque commémorative du séjour de la reine Hortense à Cauterets. 
La Reine Hortense (1783-1837). Hortense, fille de Joséphine de Beauharnais, se maria en 1801, à Louis Bonaparte, frère de Napoléon 1er. En 1806, Louis Bonaparte devient Roi de Hollande et Hortense, Reine de Hollande d'où le surnom de la Reine Hortense. De santé fragile elle vint en cure dans la région. Les habitants de Barèges édifièrent en souvenir de ce séjour, ce petit monument en 1867.

colonne 3 001

2) À Saint-Sauveur, en face de la colonie de vacances, cette colonne a été érigée en l’honneur des passages en 1823 de la duchesse d’Angoulême, Madame Royale. La duchesse était le seul enfant de Louis XVI et de Marie Antoinette sortie des affres de la Révolution. À la chute de l’Empire (1814), elle s’installa à Bordeaux avec son mari, le duc d’Angoulême, son cousin, qu’elle avait épousé en 1789. D'après Paul Perret l'inscription commémorative a été effacée après 1830, pense t-il par un préfet zélé ( Montée sur le trône de Louis-Philippe).

colonne 1

 3) La réalisation en 1863, de la colonne du pont Napoléon à la sortie du village, partie haute, fut décidée par les Barégeois, après le  passage du couple impérial en 1859. Tout en pierre de Lourdes et surmontée d’un aigle impérial, elle a été édifiée en remerciement de la construction du pont à arche unique de 44 m.
Colonne20pont20Napoléon Colonne Napoléon

4) Cette colonne se trouve à la sortie de Saint-Savin direction Pierrefitte sur  le bord de la D13, près du château Miramont. Ce petit monument de pierre a été érigé en l’honneur du poète local Cyprien d'Espourrin (1698-1759), qui était aussi intendant. Sur la plaque est gravé : « C’est auprès de ce site enchanteur que le poète populaire des Pyrénées, inspiré par la belle nature qui l’entourait a composé ses poésies les plus gracieuses. » Son nom d'origine béarnaise s'écrit également Despourrins.

Cyprien Cyprien
Monument d'Espourrin. Colonne brisée en août 2016. Photos J. Omnès


Obélisque Adast  Merveilleusement restauré fin 2016 par J-J Abdallah

5) La seconde colonne de Saint-Sauveur se trouve dans la partie basse,  à l’entrée ou sortie  du village. Elle a été érigée en l’honneur de la duchesse de Berry, belle-fille de Charles X (1828). Cette colonne, plus petite que la précédente domine un promontoire, face au gave.
 

 


     colonne 2 001                                                                                                                      
                                     Colonne de la duchesse de Berry. Photo J. Omnès

 
6) À Lourdes, devant l'ancien presbytère surélevé de l'époque des Apparitions,  a été érigé en 1986, un petit monument à section quadrangulaire, en l'honneur d'un enfant du pays, le général Maransin (Voir patrimoine humain). Sur la face principale, un macaron représente le buste de l'officier lourdais. Il a été réalisé en 1986, par Pierre Clavaret. Cet artiste, principalement animalier,  né en 1927, a surtout travaillé  l'acier martelé, forgé, soudé à l'arc ou stabilisé au titane. Il est l'auteur, entre autres, de la sculpture de Rabastens représentant une tête de boeuf. Il est décédé en 1995. Pour plus d'informations sur l'artiste, voir le dossier patrimoine artistique, sculpteurs.

MaransinColonne Maransin. Photo J. Omnès

7) On trouve une septième colonne-obélisque près de la chapelle Solferino à Luz. Elle a été édifiée en 1863, pour commémorer le souvenir du dernier desservant, Ambroise de Lombez, mort en 1778, de l'ancienne chapelle qui a été remplacée par le bâtiment actuel, en l'honneur de la bataille du même nom.
Sous cette colonne reposent les restes du Père Ambroise de Lombez, capucin décédé à Saint-Sauveur primitivement inhumé à l'entrée de la chapelle de la Vierge de Luz.

Solferino 5  Solferino 8
Colonne d'Ambroise de Lombez.  Photos J. Omnès

8) À la mémoire d'André Pineau : 1942. Sur la route du barrage du Tech.
André Pineau  André Pineau 2
Photos J. Omnès

9) Monument aux morts de Saint-Savin à la place de l'ancienne église paroissiale

Saint Savin 0 Photo J. Omnès

10) Un petit monument oublié, celui érigé en pierre du pays, en mémoire du duc de Nemours près du pic du Midi. Second fils de Louis-Philippe, Louis-Charles-Philippe d’Orléans (1814-1896), il fut l’un des premiers à gravir le pic du Midi (2877 m), anciennement montagne d’Arizes, avec son guide Marc Sesqué. Il s’arrêta près des cabanes de Toue avant son ascension. C’est là que fut érigé par les Barégeois, un monument commémoratif en l’honneur de sa prouesse. Ils inscrivirent sur la colonne le texte suivant : « Témoignage de reconnaissance de la vallée de Barèges à S.A. Monseigneur le duc de Nemours, 1839. » Le texte est surmonté d’une phrase gravée maladroitement et qui je pense voudrait dire Chemin de Nemours au lieu semble-t-il de Demours. L’eau forte de Paul Perret à droite, fait plus penser à un obélisque. La base semble avoir été tronquée, le monument parait s'être enfoncé dans la terre.
Il gravit également d’autres sommets, le pic Long et le Marboré en 1846.


duc de Nemours duc de nemours 001 2
Cliché randoski64 à comparer à la gravure de l'illustration d'E.Sadoux de l'ouvrage de Paul Perret, Les Pyrénées françaises1881

11)
Monument des officiers géodésiens. À la sortie d'Argelès-Gazost, sur la route de Saint -Savin, monument érigé en 1925, à la mémoire des officiers du corps des ingénieurs géographes qui succédèrent dès 1842, aux géodésiens qui effectuèrent entre 1825 et 1827, la triangulation des Pyrénées. C'est la reproduction grandeur nature de la tourelle réalisée par Peytier et Hossard au sommet du Balaïtous 

monument geodesiensPhoto J. Omnès

Curieux bâtiment
Monument de géodésiens ? Au pied du Béout dans l'aire du circuit trial, près de la falaise d'escalade. Photo J. Omnès




                                                                                Plaques commémoratives

l'échelle de Barèges

Echelle de Barèges Photo Didier Puech
Il s'agit de la plaque commémorative (copie) réalisée vers 1789, sous l'actuel pare-avalanche de la route de Luz, par Saint-Amans et son ami Dusaulx pour rappeler aux hommes, le travail incroyable réalisé par les locaux pour tailler dans la roche, à partir du Gave, le fameux passage tout en marches pour atteindre Barèges, passage appelé échelle de Barèges. La route la moins dangereuse était alors par le Tourmalet. Il est écrit : Contemple ici, D'une âme ferme et d'un oeil assuré, Depuis le sommet de ces monts sourcilleux, Jusqu'au fond de l'abîme, Les prodiges de l'art, Et ceux de la forte nature : Adouci par l'industrie humaine, Le fier génie de ces montagnes, Défend D'y trembler désormais.
Pour la petite histoire, le texte a d'abord été écrit en latin par M. Dusaulx, puis traduit en français. L'origine de sa réalisation est évoquée dans le livre de Saint-Amans :
Fragments d'un voyage sentimental et pittoresque dans les Pyrénées.

Groupe Mermoz-Argelès-Gazost.


mermoz.



À Saint-Savin
Plaque sur la grange de la maison du XVIe siècle, de ce chanoine. François Galaupio alias Galaup était chanoine à Tarbes en 1574. il s'est illustré durant les guerres de Religion en lançant une pièce de bois sur le capitaine huguenot Lysier, lors du siège de la cathédrale. Il existe aux Archives du musée de l'abbatiale, une plaquette sur cette famille et l'histoire de cette affaire. Pour en savoir plus, voir le dossier patrimoine architectural, maisons rurales.

Galau plaque

À Ouzous

Plaque commémorative du terrible accident : déferlement de boue qui s'est abattu en 1908, sur la commune, tuant cinq  personnes.
Ouzous

 


                                                                     

 

                                               Les Calades
Pavements faits de galets des Gaves.

st Pé trottoir Calade moderne
Belle utilisation des galets du Gave, à Saint-Pé, en rigole et en emplacement de parking. Photos J. Omnès

Calade Betharram 
St Pé calades
Devant les sanctuaires de Bétharram.                   À droite, calade dans l'abbatiale de Saint-Pé. Photos J. Omnès

Calade sanctuaire Cheust calade
Calade devant la maison des Chapelains.                                                     à Cheust  Photos J. Omnès


calade loubajac  Superbe calade de l'église de Loubajac   

aucun callade

                                                             Aucun, Maison Domec

Luz Calade
   Luz devant l'église Saint-André. Photo J. Omnès