www.patrimoines-lourdes-gavarnie.fr

03 - Les plantiers pour quilles de 9

ImprimerIl ne s’agit pas à proprement parler de patrimoine bâti, car ce sport  typique du Sud-Ouest peut se jouer dans de simple hangar, mais le plantier fait partie de l’environnement et des usages typiques de notre région (et surtout de celle du Béarn voisin).



 Contrairement à ce qui est souvent écrit (souvent pour simplifier), le jeu de quille gascon n'est pas l'ancêtre du bowling. Ce dernier vient d'un jeu de quilles allemand importé aux U.S.A., puis transformé. Le jeu gascon est un jeu original, peu connu du grand public, mais prisé en Bigorre, et surtout en Béarn et dans les Landes. 
C’est un sport d’intérieur qui nécessite un espace moins grand que le jeu de paume. Sur un carré ou plantier de près de 8mx8m sont disposées 9 quilles (taillées dans du hêtre) par rangées de trois, distantes les unes des autres de 2,15 m. Ces quilles, renflées au milieu, mesurent 96 cm ; la boule de bois ou boló  taillée dans du noyer, pèse 6 kg. Le jeu consiste à renverser les quilles avec la boule en respectant des règles précises et des figures préétablies. Douze figures courtes et longues, plus près de six rabattues, sont envisageables. Voir le dossier patrimoine sportif.

Historique
Originaire, pense-t-on, du Béarn (XIVe siècle), où la cour de la vicomté aurait participé à des compétitions, ce jeu sportif s’est ensuite développé dans tout le Sud-Ouest vers le XIXe siècle. D'après Marinette Aristow il existerait un texte de 1378, décrivant ce jeu dit de "quilles au bâton".
La plupart de cafés  possédaient un plantier pour attirer la clientèle. Cela pouvait se résumer en un simple terrain à l'arrière de l'établissement. Un des premiers plantiers arrivé à notre connaissance dans la région est celui de Saint-Savin. Il se trouvait sur un terrain de l'estaminet appelé au XIXe siècle "chez Bilou" et devenu Café de la Poste. Sa présence est mentionnée en 1441. Si la maison existe toujours, voir photo ci-dessous, le plantier a dû être fermé après la guerre de 1939-45 à cause de bruits qu 'il occasionnait le soir tard dans le village.

Si au Béarn on jouait aux quilles de six, en Bigorre, et en Lavedan en particulier, on jouait aux quilles de 9. La première compétition officielle connue est celle de Dax en 1898.
La fédération française de quilles de 9, créée en 1948, à Orthez fait partie actuellement de la Fédération française de bowling et de sport de quilles (F.F.B.S.Q.). Un site :  www.quilles.net


Café St Savin


St Savin
Saint-Savin, l'un des plus anciens plantiers du Lavedan, le Café de la Poste ex café Chez Bilou. Linteau gravé 1441.

Au siècle dernier, il y avait des plantiers à Beaucens, Pierrefitte, Saint-Savin (2 plantiers), Argelès (2 plantiers), Salles d'Argelès, Lourdes (3 plantiers), Poueyferré, Ossun, Ger-Lugagnan (Liste Marinette Aristow). Et même à Luz-Saint-Sauveur où demeure la place du quillier.
En 2013, le
s candidats amateurs peuvent visiter les six plantiers bigourdans à : Escondeaux, Orincles, Loucrup, Hiis, Ayros-Arbouix et Laborde. Monsieur Francès, webmaster du site bigourdan : http://quilles9.free.fr nous informe que le site d'Ousté a été fermé en 2006. Dommage, c'est dans ce village qu'exerçait l'un des derniers fabricants de boló.
Laborde est le club le plus récent des Hautes-Pyrénées; Il  a été créé en 2005, sous l'impulsion de quelques passionnés qui pratiquaient ce sport "pour le plaisir". Aujourd'hui, ils participent à toutes les compétitions et progressent de sorties en sorties ...
  

Pour tout contact pour la Bigorre, il est possible de se renseigner à l'adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et pour le Béarn voisin à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  ou  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Une quarantaine de licenciés pratiquent cette discipline  dans les Hautes-Pyrénées.


plantier chateau
Quillier ou plantier, château fort de Lourdes. Phorto J. Omnès
plantier boule
Boule de jeu de quilles. Collection Fourcade, Aucun.

Voir les règles du jeu à Patrimoine sportif


 

                                       Les plantiers actuels 

Au nombre de six dans le département : Escondeaux, Orincles, Ayros-Arbouix, Hiis, Loucrup et Laborde, les plantiers bigourdans abritent 50 joueurs, dont 6 dans la catégorie hors classe et deux qui montèrent sur le podium du championnat de France en 2012.


                                                   Ayros-(Arbouix)
 
Cami deth Qilher. Prendre le chemin qui descend en face de l’église. Un des rares plantiers en activité de Bigorre.
 plantier ayros    Ayros quillé        Plantier d’Ayros




 
plantier argeles
                Jeu de quilles à Argelès-Gazost en 2004. Photo J. Omnès



  

                                                          Laborde


laborde1
                                                               Plantier de Laborde 


      logoLaborde2



                                                          Hiis

C'est l'un des plus récents plantiers bigourdans avec celui de Laborde. Il  a été réalisé selon les normes anciennes et ressemble à celui d'Ayros-Arbouix. J.-M. Fourcade et F. Martinez du village ont trouvé le hêtre nécessaire à la fabrication des quilles. Il paraît qu'il a été coupé à la pleine lune, comme pour les bois des cannes basques (makhilas). 


hiis5
            Le stock de hêtre du plantier de Hiis




     hiis4                                                                                 Hiis, en pleine action


                                                                                     
                                                                             Escondeaux


Le plantier d'Escondeaux est le dernier du nord du département. Aussi la commune et le club ont à cœur de maintenir ce patrimoine en état, ce qui vient d'être fait de façon magnifique, en même temps que la salle des fêtes attenante. Rénovation de toiture, isolation, peintures murales et au sol, chauffage, éclairage ont été réalisés par la commune. Et les sociétaires du club ont rénové l'aire de jeu, les talenquères, la décoration, pour un réel confort de jeu très apprécié par les quillous des autres clubs. Une école de quilles ouverte à tous (garçons et filles de 12 à 90 ans) fonctionne chaque mercredi de 16h30 à 18h.

escondeaux1
                             Plantier d'Escondeaux 



                                                      Ousté

Il a été rouvert en septembre 2016 gâce à Raymond Beugin, président de l'association la vie conté en Castelloubon, pour une émission de télévision canadienne.
C'est dans ce village du Castelloubon, qu'en 1980 ont été joués les premiers championnats nationaux. Le quillier et la salle des fêtes attenante ont été construits par les habitants eux-mêmes, à l'initiative de Gérard Arramon et d'Eugène Laplagne, les matériaux ont été fournis par le Conseil général, l'élu vers 1980 était François Abadie, maire de Lourdes et député.


Laplagne Avant la salle en 1974, dans la cour de ferme Laplagne. Cliché Jean Landelle.
De gauche à droite, nous pouvons reconnaître Gabriel Crampe, Eugène Laplagne, au lancer Bernard Sassus (menuisier), J.-M Mengelle et au fond Jean Prat avec le pantalon gris et la chemise blanche.

Ousté Quillier 10 Plantier d'Ousté ouvert le 15 09 2016 pour une démonstration pour la TV canadienne. Photo J. Omnès


plantier 6 Ousté plantier



                                                            Des souvenirs de plantiers

                                                                                Luz

Place et chemin du quillier
Luz plantier
Photo J. Omnès
                      
                                                                                                    Soulom

Soulom Quiller
Place du quillet (avec un t), place de l'église. Photo J. Omnès