Imprimer

                                                                  LES SEIZE 3000 METRES  (1)

 

      les pics

- Grand Astazou 3071m
Premier sommet en partant à l’est du cirque de Gavarnie, il domine les glaciers et la Hourquette de Pailla.

 - Petit Astazou 3012 m.
Séparé du Grand par un couloir de glace de 600 m. La première ascension par ce couloir  a été réalisée en septembre 1885 par l’Anglais Swan avec l’aide d’Henri Passet. La première ascension par son arrête nord-ouest  a eu lieu le 2 août 1892 par H. Brulle, R. d’Astorg accompagnés par Célestin Passet et H. Courtade-Salles. Par l’arrête ouest,  la première ascension est le fait de G. Adagas accompagné par H. Passet et J. Vergez.

                                 Astazou

- Le Pic Brulle 3106 m
La première ascension a été réalisée en 1908, par les Brulle,  père et fils, d’où son nom

- Le Cabiétou occidental 3034 m.
Première ascension par sa face Nord, le 11 aout 1893, par H. Brulle, R. d’Astorg accompagnés par Célestin Passet et H. Courtade-Salles

- Le Cabiétou oriental 3031 m.

- Le Pic du Marboré 3248 m.
Avec son plus grand dénivelé du cirque de Gavarnie, plus e 1500 m, son sommet  a été vaincu le 24 septembre 1865, par H. Russel qui lui donna son nom : massif de marbre.
 La première ascension par son glacier de la Cascade a été réalisée le 19 août 1881 par H. Brulle, J. Bazillac accompagnés de Célestin Passet.
Par l’arrête Passet, le sommet a été atteint le 1938, par R. Chevalier, R. et J. Mailly
L’éperon nord- ouest a été vaincu le 30 juillet 1947, par P. Barrau, J. Lescamela, J. Prunet et J. Ravier
Le couloir nord a été ascensionné le 13 juillet 1951 par J. Labesque et L. Malus.

- La tour du Marboré 3009 m.
Vaincue le 29-30 septembre 1956, par C. Dufourmantelle et J. Ravier. L’un des sommets le plus difficiles d’accès.

- L’épaule du Marboré 3073 m.
Vaincu en 1947 par F. Céréza et L. Malus à partir du célèbre éperon de 90 m.

- Le casque du Marboré 3006 m.
La première ascension par la face sud-ouest a eu lieu le 3 septembre 1931, par J. Arlaud, H. Le Breton et J. Leclère
Par la face nord-est,    le 26 juillet 1936, par R. Chevalier, F. Cazalet, Ch. Laffont, J. Santé et R. Ollivier. Par la brèche de Roland en 1932, par M. Fourastié seul. L‘un des plus beaux panoramas de la région.

                                   marboré JP Dugene

                                                       Marboré-Mont Perdu Photo J.-P. Dugene

- Le Cylindre du Marboré 3325 m
Face au mont Perdu, sa première ascension a été réalisée par H. Russel accompagné par Hippolyte Passet.

cylindre Marboré philandro Le Cylindre. Photo Philandro

- La punta de las Olas 3002 m.
Ou pointe des vagues, sa première ascension a été réalisée le 17 aout 1892, par H. Brulle accompagné par Célestin Passet

- Le pic Oriental 3161 m.
Son ascension a été réalisée le 14 septembre par la face nord par F. Céréza, H. Gasset et L. Malus

- Le pic Occidental  3095 m.
Vaincu en 1955, par J-P. Gautsch et B. Portet

- Le mont Perdu 3335 m.
Situé en Espagne, le plus beau sommet calcaire des Pyrénées  et le plus convoité par les Pyrénéistes. « Ce mont Perdu qu’on voit de partout quand on s’élève sur les sommets et qu’on ne voit nulle part quand on rampe sur les vallées » Ramond. Il a été ascensionné par toutes ses faces.
Le 10 août 1802, après deux reprises infructueuses par Ramond, précédé par ses guides J. P. Rondou et F. Laurens.
Le 3 juillet 1872, par l’est avec H. Russel et Célestin Passet
Par son glacier nord en 1888, par de Monts, J. Bazillac avec les guides F. Bernat-Salles et Célestin Passet.

- Le soum de Ramond 3260 m.
Sommet peu visité, Son nom a été donné en 1872, par F. Schrader en l’honneur de De Carbonnières. Première ascension le 11 septembre 1877 par A. Guyard, G. Devin avec les guides Henri et Célestin Passet. Du sommet, vue sur les canyons de Niscle.

- Le Taillon 3144 m.
La première ascension est le fait de H. Brulle accompagné par Célestin Passet le 14 août 1895. Très belle vue à 360 degrés. Relativement fréquenté par son accès facile.

         Schrader plan 001

                  Massif de Gavarnie vu du Piméné              dessin de F Schrader  (Panorama)

(1) D’après la liste d’Antonin Nicol dans Gavarnie, Marrimpouey, 1987